english  

CARTILAGE DE WAPITI PUR, 2000 ANS DE TRADITION SCIENTIFIQUE

Aperçu

Les scientifiques sont maintenant en mesure de prouver ce que la tradition orientale connaît depuis plus de 2000 ans : les bienfaits de la consommation du cartilage de wapiti pur chez l'être humain. Le cartilage de wapiti pur a été un des toniques de santé les plus précieux dans la médecine traditionnelle orientale pendant plus de 2000 ans. Aujourd'hui, en plus de son utilisation pour le traitement de l'arthrite et de sa capacité à augmenter les performances athlétiques, l'activité biologique du cartilage de wapiti pur a probablement du potentiel médical pour les humains qui est encore inconnu en ce qui concerne une augmentation de l'immunité, la prévention des maladies et de l'augmentation de la longévité.

Efficacité pharmacologique

Le nom cartilage de wapiti pur provient de la croissance d'un tissu velouteux, lequel chute et repousse tous les ans chez le wapiti. Grâce à sa vitesse de croissance rapide, le cartilage de wapiti pur produit une substance complexe qui possède des propriétés bioactives uniques. La littérature historique chinoise et coréenne décrit l'efficacité du cartilage de wapiti pur comme un médicament préventif dans la quête pour la santé; le bois de velours apparaît éminemment comme un médicament holistique qui a des effets tonifiants sur la santé et le bien–être des hommes, femmes et enfants (Berkhman 1980). Depuis les premières recherches sur le cartilage de wapiti pur, en Russie dans les années 1930, les scientifiques et pharmaciens ont tenté de fournir un raisonnement scientifique solide concernant ses prétendus effets thérapeutiques. En conséquence, plus de 250 articles ont été publiés sur la composition biochimique et les effets pharmacologiques du cartilage de wapiti pur. Aujourd'hui, la théorie scientifique, l'évidence empirique et la recherche clinique supportent le fait que le cartilage de wapiti pur pourrait amplifier le métabolisme du corps en général, assister les fonctions immunitaires et phagocytaires, préserver et renouveler les tissus (accélérer la croissance et la guérison), améliorer les fonctions de la gonadotrophine et de la thyroïde et avoir des avantages cardiovasculaires positifs (Church, 1999). Cette activité pharmacologique est grandement reliée à plusieurs des composés bioactifs du cartilage de wapiti pur. Ce dernier est composé d'un ensemble de types de cellules distinctes incluant les fibroblastes, les chondroblastes, les chondrocytes et les ostéocytes (Banks ans Newberry, 1982). En fait, le cartilage de wapiti pur est un entrepôt extraordinaire d'éléments nutritifs dont notre corps a besoin incluant du collagène qui est constitué de glycine, d'alanine, de proline et d'hydroxyproline; des protéines constituées de chaînes branchées des acides aminés isoleucine, leucine et valine; plus, de l'alanine, de l'arginine, de la cystéine, de l'acide glutamique, de la glycine, de l'histidine, de la lysine, de la méthionine, de la phénylalanine, de la proline, de la sérine, de l'acide aspartique, de la thréonine, du tryptophane et de la tyrosine; des protéoglycanes; des glucosaminoglycanes incluant N–Acétyl–glucosamine, chondroïtine sulfate A, dermatane sulfate, kératine sulfate et de l'acide hyaluronique; des androgènes; des estrogènes; des hormones de croissance IGF–1, IGF–2 et TGF (Transforming Growth Factor / Facteur transformant de croissance); des polyamines; des mucopolysaccharides; des phospholipides incluant l'acide gras oméga–6; des prostaglandines; des nucléotides; des inhibiteurs de monoamine–oxydase, hematopoïétine; des ectosaponines; des érythropoïétine; des gangloisides; et une grande concentration de minéraux Ca, P, Fe, Mg et Zn (Sunwoo 1996).

La pharmacologie bioactive du cartilage de wapiti pur

Composant Bienfait
Glycoaminoglycanes (GAG)
Soulage les symptômes de l'arthrite, augmente l'intégrité du cartilage
Chondroïtine sulfate
Soulage les symptômes de l'arthrite, anti–inflammatoire
Collagène
Soulage les symptômes de l'arthrite, anti–inflammatoire, favorise un cartilage, une peau et des cheveux sains
Prostaglandines
Soulage les symptômes de l'arthrite, anti–inflammatoire
Pantocrine
Soulage les symptômes de l'arthrite, immunostimulant, anti–inflammatoire, anti–fatigue, augmente les performances athlétiques et accélère la guérison Acides aminés : BCAA, glycine... Synthèse des protéines, précurseurs d'hormones de croissance Hormones IGF–1 et IGF–2 Synthèse des protéines, effets anti–vieillissement érythropoïétine; Synthèse des cellules sanguines rouges, améliore la capacité de transport de l'oxygène et l'élimination de l'acide lactique
Polysaccharides
Réduit la pression artérielle, améliore la circulation, diminue les risques d'attaque cardiaque, diminue les risques de maladies cardio–vasculaires, effets anti–ulcère
Phospholipides
Favorise la réparation des cellules
Alcaline phosphatase
Favorise la guérison des tissus et la réparation des cellules
Acides gras essentiels : omega–6
Réduit le cholestérol, réduit les symptômes pré–menstruels Nucléotides (ARN et ADN) L'hypoxanthine et l'uridène pourrait produire des effets anti–vieillissement
Gangliosides
Pourrait favoriser la mémoire et l'apprentissage
Inhibiteurs de monoamine–oxydase
Anti–dépresseur
Minéraux
Nécessaires pour plusieurs fonctions du corps

Bien que les affirmations thérapeutiques concernant le cartilage de wapiti pur dans la médecine traditionnelle soient extraordinairement variées, le fait que celui–ci soit encore en utilisation aujourd'hui, après 2000 ans, est un témoignage en soi – le cartilage de wapiti pur fonctionne! Avec plus de 70 ans de recherche, de nouveaux aperçus et d'études futures, le cartilage de wapiti pur est « assuré d'être un des remèdes naturels à plusieurs usages versatiles à arriver dans l'Ouest » (Life Extension Magazine). évidemment, avec les effets prouvés dans le passé et la tangence positive en regard des résultats futurs, les applications potentielles du cartilage de wapiti pur dans la médecine naturelle et les soins de santé occidentaux sont, en fait, scientifiquement signifiants...

LE CARTILAGE DE WAPITI PUR ET LES ANNÉES 2000

Dans un nouveau millénaire où la tendance est aux suppléments et la mode aux stylistes de la nourriture, un autre « complètement nouveau », « prochainement meilleur » et « indispensable » nutriceutique pourrait recevoir avec justice un peu de scepticisme. Peut–être qu'il y a un peu de validité pour un « complètement nouveau, prochainement meilleur et indispensable » tonique de santé primé complètement naturel de la médecine orientale traditionnelle. Apparemment, le cartilage de wapiti pur agit comme un adaptogène dans le corps; il s'adapte aux déficiences corporelles pour fournir les matières premières pour que le corps puisse atteindre une santé optimale ¯ un nutriment non–toxique, qui ne cause pas de dépendance. La recherche supporte jusqu'à maintenant que le cartilage de wapiti pur a un rôle thérapeutique dans un grand nombre de conditions. La FDA a supporté l'utilisation du cartilage de wapiti pur pour le traitement de l'arthrite, de nombreuses expériences ont montré qu'il améliorait la performance athlétique et la recherche a suggéré des implications cliniques importantes pour le système entier incluant le système immunitaire, le système cardiovasculaire, et le système nerveux. Le Dr. David Gerrard, un médecin sportif associé avec l'Otago University, la New Zealand Game Industry Board (NAGIB) et la Velvet Antler Research New Zealand (VARNZ) Ltd., croit que « les résultats expérimentaux primaires sont un bon début, et justifient plus de recherches ayant seulement égratigné la surface du sujet. » Par exemple, de nouvelles études montrent plusieurs réponses provisoires pour le cartilage de wapiti pur telles que des effets de guérison de blessure, des effets de diminution de graisses corporelles et des effets d'anti–vieillissement. Bien que plus de compréhension scientifique est nécessaire pour définir la nature des composés bioactifs du bois de velours et leurs effets indépendants et synergiques dans les systèmes animaux, il paraît évident que la recherche, bien que considérablement complexe, vaille la peine – les actions rajeunissantes et tonifiantes du cartilage de wapiti pur pourraient être bénéfiques aussi bien aux athlètes, aux personnes âgées et aux patients malades. S'il est vrai que « seul le temps nous le dira », le cartilage de wapiti pur parle avec l'écho du passé et se répercute vers le futur.

LES AVANTAGES DU CARTILAGE DE WAPITI PUR POUR LE CARTILAGE, LES ARTICULATIONS ET L'ARTHRITE

En 1999, il a été scientifiquement prouvé, par des recherches et des études cliniques, en conformité avec les règlements de la FDA, que le cartilage de wapiti pur « soutient la structure et maintient la fonction des articulations en bonne condition ». En fait, le cartilage de wapiti pur, comme traitement pour les conditions arthritiques, suscite un intérêt grandissant pour les médecins et les pharmaciens. Les substances bioactives contenues dans le cartilage de wapiti pur, à savoir le collagène, les glycosaminoglycanes (GAG), les prostaglandines et la pantocrine semblent agir de façon synergique et conjointement avec les autres cofacteurs de celui–ci afin de produire le soulagement de l'arthrite au–delà de ce qui est constaté avec n'importe quelle substance individuelle. Le cartilage de wapiti pur se veut l'entier surpassant les parties.

Collagène

Le cartilage de wapiti pur se définit comme étant un bois dans son état cartilagineux. Le collagène est le composant primaire du cartilage, responsable pour près de la moitié du poids sec de celui–ci (Yasui et Nimni, 1988). C'est essentiellement le collagène de type II qui forme le cartilage de wapiti pur cartilagineux. Apparemment Le collagène de type II assisterait la production par les cellules T de cytosines inhibitrices de cellules T–assistantes pour diminuer l'inflammation des articulations (Kalden et Sieper, 1998). Des conditions particulières dégénératives du cartilage telles que l'oeteoarthrite (OA) et l'arthrite rhumatoïde (AR) sont attribuées à des altérations dans la synthèse du collagène de type II. Comme auto–antigène, le collagène de type II exerce des effets significatifs lorsqu'il est donné aux patients atteints de AR (Trentham et al., 1994). Il est aussi significatif dans le traitement de l'arthrite rhumatoïde juvénile (ARJ): après 3 mois de thérapie, 8 patients sur les 10 qui avaient reçu du collagène de type II oralement avaient moins de douleur, moins d'enflures et de raideurs, avec une force de poigne et une endurance ambulatoire augmentée (Barnett et al., 1996).

GAG

Les GAG sont des polysaccharides acides composés d'unités de sucres aminés répétées, essentiellement du glucosamine et de l'acide uronique. Le GAG le plus important dans le cartilage de wapiti pur est la chondroïtine sulfate avec des petites quantités de kératine sulfate, dermatane sulfate et d'acide hyaluronique (Sunwoo et al., 1997). Des recherches faites en 1988 ont permis d'établir que la chondroïtine sulfate se révèle un agent anti–inflammatoire extrêmement puissant. La chondroïtine sulfate orale a démontré une réduction graduelle dans les symptômes cliniques de l'OA supérieure à celle atteinte avec les NSAID traditionnels sans les effets secondaires et ayant un effet qui durait jusqu'à trois mois après la fin de la prise de suppléments (Morreal et al., 1996). La chondroïtine et le glucosamine sont utilisés pour les patients qui sont atteints d'arthrite, et démontrent d'excellents résultats (Sim ans Sun–woo, 1998).

L'acide hyaluronique possède aussi des effets anti–inflammatoires et des propriétés analgésiques ainsi que la capacité de promouvoir le comportement anabolique dans les chondrocytes. Nous savons que l'acide hyaluronique connaît une dégénérescence dans le liquide synovial des patients atteints de OA et que la prise de suppléments de cet acide permet le soulagement et la réparation du cartilage des articulations endommagées (McCarthy 1998).

Prostaglandines

Les prostaglandines et la pantocrine sont des substances qui ont des effets physiologiques variables. Les prostaglandines et la pantocrine du cartilage de wapiti pur peuvent agir comme un anti–inflammatoire naturel et aident à la réduction de l'enflure associée à l'arthrite (Church, 1999).

À la lumière des recherches sur la grande concentration du collagène, des GAG, des prostaglandines et de la pantocrine dans le cartilage de wapiti pur de qualité, il appert que celui–ci a reçu la preuve scientifique, le classant au rang d'excellent supplément diététique pour le support d'une bonne fonction des articulations. Même si vous ne souffrez pas d'arthrite, des changements mesurables ont lieu dans le cartilage des articulations vers la trentaine, se détériorant avec l'âge. Comme tel, il est raisonnable d'utiliser du cartilage de wapiti pur comme supplément diététique pour ses bienfaits anti–inflammatoires et de protection des chondrocytes, complets et supérieurs c'est un simple cas d'une once de prévention!

LES AVANTAGES SUR LE SYSTÈME IMMUNITAIRE DU CARTILAGE DE WAPITI PUR

Traditionnellement, le cartilage de wapiti pur était utilisé en Asie comme tonique nourrissant avant l'hiver pour prévenir la maladie. Il y a une preuve anecdotique importante de l'efficacité du cartilage de wapiti pur pour prévenir la maladie, mais une preuve scientifique récente vérifie ses avantages sur le système immunitaire.

Immunostimulant

Il a été scientifiquement déterminé que le cartilage de wapiti pur avait une activité immunitaire stimulante importante. L'injection de cartilage de wapiti pur chez les souris et les rats augmentait, à ce qu'on dit, les monocytes, les phagocytes, et les leucocytes lesquels servent à augmenter la fonction immunitaire (Church, 1999). Des souris qui avaient reçu des extraits de pantocrine de cartilage de wapiti pur montraient une augmentation de la phagocytose et des niveaux d'immunoglobuline résultant en des avantages de stimulation de l'immunité importants. (Wang, 1996). Il a aussi été démontré que le cartilage de wapiti pur augmentait la production des cellules sanguines blanches humaines; cette réponse, ou immunopotentialité, renforce le mécanisme du système immunitaire du corps pour combattre les maladies et les infections (Sutie et al., 1996).

Immuno–compliment

Il y a plusieurs conditions, telles que le cancer ou le S.I.D.A., où la stimulation du système immunitaire du corps pourrait améliorer les résultats des traitements thérapeutiques. La science indique fortement que l'immunopotentialité du cartilage de wapiti pur supporte d'autres traitements de maladies. Par exemple, les extraits de cartilage de wapiti pur ralentissent la croissance de tumeur et démontrent une activité anti–tumeur contre Bacillus P–92, une ligne de cellule de tumeur, chez les souris (Suttie et al., 1994). Aussi, du cartilage de wapiti pur fermenté augmente le taux de survie des souris qui ont des tumeurs, de 25 à 40% (Church, 1999). Présentement, une recherche entreprise en Corée montre l'efficacité du cartilage de wapiti pur lorsqu'il est utilisé pour augmenter la force et la résistance des patients qui subissent un traitement contre le cancer. Bien que le mode d'action n'est pas entièrement déterminé on croit que le cartilage de wapiti pur ne fait pas qu'améliorer le système immunitaire mais supprime aussi la croissance cancéreuse d'une manière similaire au cartilage de requin. Il est suggéré que le cartilage de wapiti pur détruit sélectivement les vaisseaux sanguins des cellules cancéreuses contraignant la propagation cancéreuse en limitant ses nutriments. Deuxièmement, il est suggéré que le cartilage de wapiti pur pourrait limiter la destruction des tissus sains autour des cellules cancéreuses contraignant la propagation cancéreuse en limitant l'espace dans lequel elle peut grossir. Le cartilage de wapiti pur subit aussi des études comme rehausseur immunitaire pour les patients atteints du VIH, à l'Institute for Traditional Medicine en Californie, avec des trouvailles préliminaires positives.

Le cartilage de wapiti pur se révèle être un traitement médical préventif et supporteur. Même aux plus faibles dilutions, les effets d'amélioration immunitaire du cartilage de wapiti pur étaient observés (Suttie et al., 1996). Le cartilage de wapiti pur a plusieurs effets positifs sur le système immunitaire du corps et dans le traitement d'un grand nombre de maladies et de conditions. Une recherche plus approfondie est requise pour confirmer ces trouvailles préliminaires, mais apparemment, le cartilage de wapiti pur est une injection d'immunité!

LES AVANTAGES ANTI–STRESS, ANTI–FATIGUE ET ANTI–DÉPRESSION DU CARTILAGE DE WAPITI PUR

Il a été démontré que le cartilage de wapiti pur pouvait prévenir ou réduire plusieurs des symptômes d'un mode de vie mouvementée ou d'entraînement trop intense chronique incluant le stress, la fatigue, et la dépression.

Anti–stress

Le cartilage de wapiti pur démontre une habileté à prévenir ou réduire le stress cardiovasculaire. Une étude japonaise dans laquelle 8 patients sur 10 avaient reçu de la pantocrine de cartilage de wapiti pur s'est résultée en des réductions importantes et transitoires dans la pression artérielle. Les chercheurs ont conclu que la pantocrine agissait directement sur les vaisseaux sanguins et sur le système nerveux parasympathique pour diminuer la pression artérielle (Fisher et al., 1998). Dans des études biochimiques conduites à l'Oriental Medicine Research Center of the Kitasato Institute in Tokyo, au Japon, des polysaccharides ont été identifiés dans le cartilage de wapiti pur lesquels augmentent le cholestérol HDL (désirable), éclaircissent le sang et réduisent la coagulation contribuant à améliorer la circulation. Les effets positifs du cartilage de wapiti pur sur le système cardiovasculaire peuvent aider dans les cas d'anémie, réduire la pression artérielle, améliorer la circulation, diminuer les risques d'attaque cardiaque et les risques de maladies cardiovasculaires, et réduire le stress cardiovasculaire en général (Fennessy, 1991); (Fisher et al., 1998); (Zhao et al., 1992).

Anti–fatigue

Depuis des siècles, le cartilage de wapiti pur a été utilisé pour combattre les symptômes de fatigue et pour revitaliser le système en entier. Fulder (1998) a proposé une théorie générale pour expliquer les effets anti–fatigue du cartilage de wapiti pur. Il a suggéré que les « substances anti–fatigues » lesquelles incluent le pantocrin, ont un composé biologiquement actif appelé glycoside. Fulder propose que le site primaire d'action des glycosides est l'hypothalamus et la glande pituitaire causant le relâchement de substances revitalisantes naturelles. Aussi, les effets hématopoïétiques du cartilage de wapiti pur, démontrés dans de nombreuses expériences, stimulent la synthèse des cellules sanguines rouges et augmentent l'activité érythropoïétique (Sim et al., 1995). Une telle activité érythropoïétique pourrait bien être responsable des effets énergisants du cartilage de wapiti pur tels que vu chez les coureurs d'endurance (Brekhman et al., 1969).

Anti–dépression

On croit que l'irritabilité ou la dépression pourraient être causés par des niveaux déprimés de dopamine, sératonine, norépinéphrine, acétylcholine, et d'autres neurotransmetteurs dans le cerveau. Des études ont rapporté que le bois de velours prévient la rupture de ces neurotransmetteurs prolongeant leur disponibilité pour le cerveau (Chen et al., 1992). Similairement aux suppléments populaires St John's Wort, le cartilage de wapiti pur a un effet inhibitoire sur l'activité de la monoamine–oxydase qui prolonge la disponibilité des neurotransmetteurs bénéfiques résultant en une humeur, une énergie et un bien–être améliorés.

Le stress, la fatigue et la dépression sont les résultats anti–productifs de la vie de tous les jours et de l'entraînement. La supplémentation de bois de velours peut être une défense pro–active contre ces antagonistes de la santé!

LES AVANTAGES MUSCULAIRES, ATHLÉTIQUES ET DE PERFORMANCE DU CARTILAGE DE WAPITI PUR

La recherche a démontré que le cartilage de wapiti pur a des effets bénéfiques sur la force musculaire, l'endurance musculaire et la guérison des muscles. Il y a amplement de preuves scientifiques d'après un grand nombre d'études qui révèlent de tels effets, autant chez les animaux que chez les humains. Il a été suggéré que la composition du cartilage de wapiti pur incluant le facteur de croissance–1 qui ressemble à de l'insuline (Insulin–like growth factor (IGF–1)), des précurseurs d'hormones de croissance (GH), et de la pantocrine fonctionnaient individuellement et synergisticalement pour améliorer la composition musculaire, la vigueur et le temps de recouvrement après entraînement.

IGF–1

Il a été postulé que le cartilage de wapiti pur pourrait être une source précieuse de IGF–1 non–raffinée qui peut améliorer le développement musculaire (Fennessy, P.F., 1991) Pendant que ces trouvailles demandent des élucidations plus approfondies, les implications pourraient en effet avoir des bienfaits très importants... Les niveaux de IGF–1 déclinent progressivement à partir de l'âge de 25 ans, avec des effets préjudiciables sur les tissus musculaires, la force musculaire et la fonction musculaire. Le fait de rétablir les niveaux de IGF–1 a un énorme potentiel anabolique qui est limité seulement par l'apport d'acides aminés à l'intérieur des cellules musculaires (Fryburg DA, 1995 et Murphy MG, 1998). En outre, à partir de l'IGF–1, votre corps rétablit d'autres hormones dont il manque telles que le DHEA, la mélatonine, la testostérone, l'estrogène et la progestérone à des niveaux individuels normaux. Malheureusement, le fait de simplement élever les niveaux de la forme libre de IGF–1 dans le sérum n'a pas été prouvé comme étant anabolique ni pratique chez les individus en santé (Yarasheski KE, 1992 et 1993 et Deyssig R, 1998). Mais, les études de possibilité utilisant de l'IGF–1 non raffiné montrent des résultats prometteurs. Le IGF–1 non raffiné est attaché à sa protéine de liaison 3 (binding protein–3 (BP3)); BP3 semble régulariser la libération de IGF–1 dans les sites des tissus cibles et prévenir que le IGF–1 soit expulsé du système. Cette unité (IGFBP3) semble être une partie nécessaire des systèmes anaboliques existants lesquels utilisent la protéine de liaison pour libérer le IGF–1, quand et où il est nécessaire en prolongeant la demi–vie de l'IGF–1 et l'activité de construction des muscles de l'ordre des minutes aux heures. Ces résultats optimistes suggèrent que la biochimie du cartilage de wapiti pur pourrait contribuer à la restauration des niveaux d'hormones naturels lorsqu'une personne vieillie; en plus d'augmenter la force et la croissance musculaire sans utiliser des stéroïdes synthétiques ou d'autres produits chimiques artificiels.

Précurseurs de GH

La diminution de GH avec l'âge est directement associée avec plusieurs symptômes du vieillissement, incluant les rides, les cheveux gris, la diminution d'énergie et de la fonction sexuelle, l'augmentation de graisses corporelles, l'ostéoporose et plus. Des preuves cliniques démontrent qu'en remplaçant la GH ces symptômes sont renversés pour rétablir la couleur et la croissance des cheveux, augmenter l'énergie, réduire de façon significative les graisses corporelles, regagner des tissus des os, plus une vingtaine d'autres avantages sur la santé. Les sécréteurs naturels (précurseurs de GH) pourrait être le meilleur espoir pour augmenter les hormones de croissance d'une manière entièrement physiologique. Le cartilage de wapiti pur d'élan contient des concentrations importantes de précurseurs de GH (Fisher et al., 1998) lesquels pourraient stimuler le système endocrinien afin qu'il relâche l'hormone de croissance naturelle. Des analyses chimiques du cartilage de wapiti pur révèlent des sécréteurs notables de GH tels que des acides aminés à chaîne branchée (branched–chain amino acids (BCAA)) isoleucine, leucine et valine; plus, de la glycine et plusieurs minéraux incluant le zinc et le magnésium (Sunwoo, 1996). Les acides aminés ont été pendant longtemps reportés comme pouvant produire d'importantes augmentations dans la circulation des niveaux de GH. Les BCAA, considérés les acides aminés les plus importants des performances sportives, agissent comme un agent anabolique (constructeur de muscle). Une étude dans l'International Journal of Sports Medecine, montrait les niveaux de GH et l'augmentation de la perte de graisse durant la diète potentiellement acquis avec les BCAA. Plusieurs autres rapports ont indiqué que même de petites quantités de glycine augmentaient la force en stimulant le relâchement de GH (Kasai et al., 1980). Dans une étude 6.75 grammes de glycine pris oralement, augmentaient les niveaux de GH au quadruple. Dans une autre étude, faite par Brakeman et Pfeiffer (1986), des sujets mâles à qui on avait donné 30 grammes de glycine oralement pendant une période de deux semaines avaient des niveaux de GH augmentés par un facteur de dix. De plus, des études indiquent que la prise de suppléments de zinc et de magnésium pourrait augmenter le potentiel de l'effet de la GH sur la guérison des tissus, la réparation des tissus, et la croissance des muscles (Fennessy, 1991). Considérant les très nombreuses manières qu'il peut augmenter l'hormone GH, le cartilage de wapiti pur peut être considéré comme un agent « de réserve » naturel. C'est–à–dire, il peut fournir les bons nutriments dans les bonnes proportions de manière à tirer des avantages synergiques et optimaux– une vraie panacée pour le relâchement de la GH.

Stimulateurs de testostérone

Les effets de construction de muscles grâce à la testostérone sont bien connus des scientifiques. Dans une étude faite par le Dr. Gilbert Forbes et ses collègues (1992) des sujets normaux ont gagné en moyenne 16.5 lbs de masse corporelle en 12 semaines de prise de suppléments de testostérone. Il a été démontré que la prise de suppléments de cartilage de wapiti pur augmentait sensiblement (de cinq à six fois) les niveaux de testostérone dans le plasma sanguin (Fisher et al., 1998). Il est suggéré que les effets d'augmentation de performance du cartilage de wapiti pur soient une partie du résultat de cet effet gonadotropique (Church, 1999). Bien qu'il y ait des preuves considérables pour les effets gonadotropiques du cartilage de wapiti pur (Fennessy, 1991); la manière dont ce dernier cause l'augmentation en testostérone n'est pas encore complètement connue. Le cartilage de wapiti pur pourrait imiter ou stimuler l'action hormonale dans un grand nombre d'endroits différents. Premièrement, il produit un effet positif sur l'hypothalamus mâle résultant en une augmentation de testostérone naturelle. Deuxièmement, il est postulé que les BCAA du cartilage de wapiti pur pourraient stimuler le relâchement de la testostérone chez les cellules Leydig mâles dans les testicules (Fisher et al., 1998). Dernièrement, des études indiquent que le zinc et le magnésium, comme retrouvés dans le cartilage de wapiti pur, amorcent la production naturelle de testostérone améliorant les effets gonadotropiques du cartilage de wapiti pur. La trouvaille que le cartilage de wapiti pur augmente naturellement la production de testostérone dans le corps est un développement excitant. Il pourrait devenir le prochain supplément du culturisme populaire apparenté à la créatine monohydrate, le tribulus terrestris, ou les prohormones; il pourrait devenir le supplément de choix pour à la fois, les athlètes et les hommes, afin d'augmenter les niveaux naturels de testostérone.

Pantocrine et al.

La pantocrine a été observée vers la fin des années 1960 comme ayant un effet positif sur l'endurance des animaux de laboratoire. Les extraits de pantocrine augmentaient la capacité de travailler des souris (Breckhman et al., 1969), et ces dernières trouvailles ont mené à des expériences conçues pour étudier les effets du pantocrine sur les athlètes. En Russie, une étude dans laquelle des sujets à qui on donnait soit de la pantocrine ou de la rantocrine (bois de renne) a été faite. Le groupe contrôle montrait un potentiel de travail dynamique de 15 kg/m, des athlètes à qui on donnait de la pantocrine montraient un potentiel de travail dynamique de 74 kg/m, et ceux qui recevaient de la rantocrine montraient 103 kg/m de potentiel de travail dynamique (Yudin et Dubryakov, 1974). D'une manière semblable, la performance athlétique dans une course de 3000 m était augmentée suivant une administration de pantocrine (Breckhman et al., 1969). Les premiers théoriciens ont suggéré que la pantocrine et d'autres substances naturellement rencontrées dans le cartilage de wapiti pur servaient à accélérer les processus naturels de rétablissement du corps à la suite d'un défi physique, externe ou biochimique (Fulder, 1980). Aujourd'hui, il est suggéré que les propriétés adaptogéniques du cartilage de wapiti pur combinées avec ses effets anti–inflammatoires (Zhang, 1992), ces améliorations hématopoïétiques ou de transport de l'oxygène (Kim et al., 1982), son activité érythropoïétique ou de synthèse des cellules rouges du sang augmentée (Yoon, 1989), et l'efficacité d'enlèvement de l'acide lactique rapportée contribuaient à améliorer la composition musculaire, la vigueur de l'effort et le temps de récupération (Gerrard et al.)

Une substance complètement naturelle sans effets secondaires, le cartilage de wapiti pur est appuyé par une force d'études démontrant ses effets positifs sur le système musculaire. Livre pour livre, le cartilage de wapiti pur prouve être un supplément athlétique puissant!

LES AVANTAGES NEUROTROPIQUES PUISSANTS DU CARTILAGE DE WAPITI PUR

Le cartilage de wapiti pur est considéré comme ayant des effets de renforcement musculaire sur le corps humain. Le Dr Arkady Koltun, un des principaux chercheurs russes testant le cartilage de wapiti pur sur le système neuromusculaire, a trouvé que le cartilage de wapiti pur a aussi des propriétés neurotropiques puissants ou des effets puissants de renforcement des nerfs (Fulder, 1980). Ces propriétés neurotropiques ne font pas qu'augmenter la force mais, pourraient aider dans le traitement des blessures des nerfs ou des troubles qui endommagent les nerfs tels que la sclérose en plaques (multiple sclerosis (MS)) ou le syndrome Guillain–Barré.

Avantages sur la force neurale

Le cartilage de wapiti pur pourrait se retrouver dans une nouvelle classe de suppléments athlétiques appelés rehausseurs de neurotransmetteurs lesquels sont reliés au recrutement d'unité de muscles moteurs. Les muscles sont faits d'unités motrices individuelles, et les rehausseurs de neurotransmetteurs permettent aux athlètes de recruter plus de ces unités motrices résultant en une augmentation des niveaux de force. Vers le début des années 1990, les athlètes européens de force et de puissance ont commencé à expérimenter cette classe de suppléments. En conséquence, ils ont été capables de lever plus de poids, gagner plus de force et améliorer leurs performances athlétiques. Il a été démontré que le cartilage de wapiti pur pouvait fournir les mêmes avantages d'amélioration de la conductivité neurale et de recrutement d'unités motrices procurant ainsi une force et une performance plus grande.

Avantages sur les blessures neurales

Dans des expériences japonaises avec des rats et des lapins il a été démontré que la pantocrine du cartilage de wapiti pur permettait une guérison plus rapide de blessures induites semblables à un coup de fouet (Takikawa et al., 1972 a,b). Il y a aussi un support pour de tels effets à partir d'une étude en double–aveugle chez des humains souffrant de blessures cervicales, où le traitement avec le cartilage de wapiti pur a aidé la guérison (Uelki et al., 1973) (Church, 1999). On pense que l'effet est d à une augmentation de la glycolyse, processus nécessaire dans le maintient des tissus nerveux. Apparemment, la pantocrine dans le cartilage de wapiti pur augmente la glycolyse neurale pour accélérer la guérison des tissus nerveux endommagés.

Avantages sur les troubles neuraux

Les gangliosides sont un nouvel intérêt pour la recherche sur les troubles des nerfs. Dans le Proceedings of the National Academy of Science, les scientifiques décrivent un morceau important du casse–tête des troubles endommageant les nerfs tels que la sclérose en plaques (MS) et le syndrome Guillain–Barré. Les chercheurs ont vérifié un pont moléculaire suspecté entre les cellules nerveuses et leurs entourages qui, lorsque brisé, cause la détérioration des nerfs. L'équipe a suggéré que les gangliosides sont cruciaux pour le maintient de ce pont et de l'intégrité de la cellule nerveuse. Les gangliosides sont une famille de complexes de carbohydrates et de molécules à base de lipides et un sceau de membranes de cellules nerveuses. Des analyses chimiques du cartilage de wapiti pur ont révélé la présence de ces gangliosides (Sunwoo, 1996). Les gangliosides du cartilage de wapiti pur, et leurs effets bénéfiques et de protection sur les systèmes nerveux central et périphérique, pourraient figurer de façon proéminente dans les thérapies des troubles nerveux dans le futur.

Conclusion

Il est suggéré que le cartilage de wapiti pur a plusieurs avantages neurotropiques. Il a été démontré que le cartilage de wapiti pur avait des avantages positifs sur le recrutement neural d'unités motrices des muscles, aidait dans la réparation neurale après blessure, et contenait un composant important des membranes cellulaires des nerfs. Bien que plus de recherche soit toujours nécessaire, avec les résultats neurotropiques positifs obtenus jusqu'ici, personne n'a besoin de nerfs de fer pour parier sur le cartilage de wapiti pur.

RÉFÉRENCES

Banks, W. J. and J. W. Newberry. 1981 Light microscope studies of the ossification proccess in developing antlers. In Antler Development in Cervidae. ed. R. D. Boone. Caesar Kleberg Wildlife Research Institute. Kingsville Texas. pp 231–260.

Barnett, M.L.; D. Gombitchi; D.E. Trentham. A pilot trial of oral type II collagen in the treatment of juvenile rheumatoid arthritis. Arthritis & Rheumatism, 1996; 39 (4): 623–628.

Brekhman, J.T;Y.L. Dubryakov; A.L. Taneyeva. The biological activity of the antlers of deer and other deer species. lvestio Sibirskogo Orderlemia Akalemi Nank SISR, Biological Series No 10(2): 112–115.

Chen X, Jia Y, Wang B Chung Kuo Chung Yao Tsa Chih 1992 Feb;17(2):107– 110 Inhibitory effects of the extract of pilose antler on monoamine oxidase in aged mice. [Article in Chinese] Academy of Traditional Chinese Medicine and Materia Medica, Jilin Province, Changchun.

Church, J.S. Velvet Antler: Its historical medical use, performance enhancing effects and pharmacology. Elk Tech International Research Centre, Calgary Canada 1999.

Deer velvet boost to strength and recovery New Zealand Game Industry Board, February 18, 1998.

Deer Velvet Link with Athletes New Zealand Game Industry Board, February 18, 1998.

Deyssig, R., Frisch H., Blum WF., and Waldhor T. Effect of growth hormone treatment on hormonal parameters, body composition and strength in athletes. Act Endocrinol. 128:313–318, 1998.

Fennessy, P F 1991 Velvet antler: the product and pharmacology. Proc. Deer Course for Veterinarians (Deer Branch of the NZ Vet Assoc). 8 169–180

Fisher, B.D.; M. Gilpin; D. Wiles. Strength training parameters in Edmonton police recruits following supplementation with elk velvet antler (EVA). University of Alberta. 1998.

Fryburg DA, Jahn LA, Hill SA, Oliveras DM, Barrett EJ. Insulin and insulin–like growth factor–I enhance human skeletal muscle protein anabolism during hyperaminoacidemia by different mechanisms. J Clin Invest. 96(4):1722–9, 1995

Fulder, S. The drug that builds Russians. New Scientist 1980b;87 (1215):516– 519.

Gerrard, D.F; G.G. Sleivert; A. Goulding; S.R. Haines: J. M. Suttie. Clinical evaluation of New Zealand deer velvet antler on muscle strength and endurance in healthy male university athletes.

Josephson, D. Concern raised about performance enhancing drugs in the US. BMJ I 998;3 17:702 (12 September).

Kalden,J.R., and J. Sieper. Oral collagen in the treatment of rheumatoid arthritis.Arthritis and Rheumatism, 1998; 41(2): 191–194.

Kang, W. S. 1970. Influence of antler (deer horn) on the mesenteric mast cells of rates exposed to heat, cold or electric shock. J. Cathol. Med. College 19: 1– 9.

Kamen, B. Red Deer AntlerVelvet: Growth Hormone Connection, and More! Health Sciences Institute. 1998; 2(8): 1–2.

Kim, K. W. and S. W. Park. 1982. A study of the hemopoietic action of deer horn extract. Korean Biochem. J. 15: 151–157.

McCarthy, M.F. Enhanced synovial production of hyaluronic acid may explain rapid response to high dose glucosamine in osteo arthritis. Medical Hypothesis 1998 Jun;50:507–10

Morreal, P; R. Manopulo; M. Galati; L. Boccanera; G. Saponati; L. Bocchi. Comparison of the antiinflammatory efficacy of chondroitin sulfate and diclofenac sodium in patients with knee osteoarthritis. J Rheumatol 1996; 23:1 385–I 391.

Murphy MG, Plunkett LM, Gertz BJ, He W, Wittreich J, Polvino WM, Clemmons DR. MK–677, an orally active growth hormone secretagogue, reverses diet– induced catabolism. J Clin Endocrinol Metab. 83(2):320–5, 1998

Sim, J. S., Sunwoo, H. H., Hudson R. J. and Kurylo, S. L. 1995b. Chemical and pharmacological characterization of Canadian elk (Cervus elaphus) antler extracts. page 68, 3rd World congress of medicinal acupuncture and natural medicine, Edmonton, Alberta, Canada, August 10–12–1995.

Sim,J.S., and H. H. Sunwoo. Canadian scientists study velvet antler for arthritis treatment. Canadian Elk & Deer Farmer, Winter 1999 39–40. Sunwoo, H.H.; L.YM. Sim; T. Nakano; R.J. Hudson; J.S. Sim. Glycosaminoglycans from growing antlers of wapiti (Cervus elaphus). Canadian Journal of Animal Science. 1997; 77:7l5–21.

Sunwoo, H. H. and Sim, J. S. 1996. Chemical and pharmacological characterization of Canadian elk (Cervus eoaphus) antler extracts. 96¯World Federation Symposium of Korean Scientists and Engineers Association, June 28 ¯ July 4, 1996, Seoul Korea, WFKSEA Prodeedings 96: 706–713.

Suttie,J.M., and S. Haines. 1996. G.I.B. component of velvet antler programme: evaluation of velvet antler. New Zealand: VARNz Ltd.

Takikawa, K., N. Kokubu, et al. 1972. Studies on experimental whiplash injury. III. Changes in enzyme activiation of cervicxal cords and effect of Pantuiextracts, Pantocrin as a remedy. Folia Pharmacol Japon. 68: 489–493.

Trentham, D.E.; RA. Dynesius–Trentham; F.J. Orav; et al. Effects of oral administration of type II collagen on rheumatoid arthritis. Science 1993; 261:1 727–1730.

Yarasheski KE., Campbell JA., Smith K., et al: Effect of growth hormone and resistance exercise on muscle growth in young men. Am. J Physiol. 262 (Endocrinol. Metab. 25):E261–E267, 1992.

Yarasheski KE., Zachwieja JJ., Angelopolous TJ., and Bier DM. Short term growth hormone treatment does not increase muscle protein synthesis in experienced weight lifters. J. Appl. Physiol. 74:3073–3076, 1993.

Yasui, N., and M.E. Nimni. 1998. Cartilage collagens. In: Collagen, Volume I. M.E. Nimmi, ed. Boca Raton: CRC Press. 225–24.

Yoon, P. 1989. The effect of deer horn on the experimental anemia of rabbits. Journal Pharmaochemical Society Korea. 8: 6–11.

Yudin, A. M. and Y L. Dubryakov 1974.A guide for the preparation and storage of uncalcified male antlers as a medicinal raw material. In: Reindeer Antlers, Academy of Sciences of the USSR. Vladivostock: Far East Science Center.

Wang, B. Advances in research of chemistry, pharmacology and clinical application of pilose antler. Proceedings of the 1996 International Symposium on Deer Science and Deer Products. 1996; I4–31.

Wang, B. X., X. H. Zhao, et al. 1988. Stimulating effect of deer antler extract on protein synthesis in senescence–accelerated mice in vivo. Chem. Pharm. Bull. 36: 2593–2598. Zhang ZQ, Zhang Y, Wang BX, Zhou HO, Wang Y, Zhang H Yao Hsueh Hsueh Pao 1992;27(5):321–324 Purification and partial characterization of anti– inflammatory peptide from pilose antler of Cervus nippon Temminck. Department of Pharmacology, Academy of Traditional Chinese Medicine and Materia Medica of Jilin Province, Changchun.